news

Il va faire chaud au IronMan 70.3 Mont-Tremblant ?

Samedi et Dimanche il risque de faire chaud, voir très chaud, surtout sur le 70.3 vu l’horaire. 

Capture d'écran 2016-06-23 14.46.04

Vous connaissez les principes de base quand il fait chaud :

  • Adaptez votre hydratation (vous aurez certainement besoin de plus de fluide que d’habitude)
  • Prendre des électrolytes régulièrement, suivant la boisson que vous utilisez prévoyez des capsule d’électrolytes en supplément (voir votre nutritioniste pour les quantités et détails)
  • Vous arroser pour faire descendre la température corporelle
  • Utiliser une casquette en course a pied
  • Utiliser des éponges imbibées d’eau et les placer sous la casquette ou sous le kit.

matflyin

  •  Utiliser des « Arm Cooler » (manchons blancs) en vélo (efficaces surtout quand ils sont humide)
  • Mettre de la crème solaire: en plus du problème de santé et d’inconfort, un coup de soleil fait perdre beaucoup d’énergie à votre système, donc entraine une moins bonne performance.

Quelques « trucs » supplémentaires:

la RÈGLE n1 : ADAPTEZ votre pace en course à pied !!

Les allures que vous utilisez en entrainement sont calculées dans les conditions habituelles. Si vous aviez eu 1 mois pour vous acclimater vous pourriez viser un pace plus proche, mais sans acclimatation, vous devez revoir le rythme visé.

C’est un peu comme quand vous courrez en montée : vous ne visez pas la même allure que sur du plat, sinon vous allez exploser.

Il faut donc que vous fassiez preuve de bon sens et que vous changiez votre référentiel : quand il fait très chaud ou quand ça monte fort, l’allure n’est plus un bon révérenciel, le cardio ou le ressenti sont alors plus efficaces (même si imparfait).

Notez que cela risque d’être difficile au début du parcours car la plupart des concurrents ne seront pas aussi intelligents que vous et partirons à leur pace « cible ». Soyez patient, tout comme notre athlète Joffrey* en fin de semaine dernière a Drummond Ville, adaptez votre allure et vous allez tous rechercher vos concurrents un par un d’ici l’arrivée, même si certains sont bien plus expérimentés que vous 😉

*Joffrey a terminé 2e au général lors du Triathlon Olympique de DrummondVille 2016.

  • En vélo, veillez à bien manger, même si la grosse chaleur va vous le faire oublier : si vous devez ralentir car la température fait monter votre rythme cardiaque, alors faites le plutôt que de risquer de manquer d’énergie à la course. (Encore une fois c’est une décision difficile à prendre dans le feu de l’action).

BartKona2

  • Ne partez pas avec 4 ou 5 gourdes (sauf si vous ne pouvez pas boire ce qu’ils donnent aux ravitaillements): quel que soit la température, il y a suffisamment de station pour partir avec deux gourdes. Idéalement ayez une d’eau et une contenant une boisson type gatorade avec glucides et électrolytes.
  • Vérifiez bien que vous prenez suffisamment d’électrolyte, surtout si vous avez tendance à avoir un chandail noir qui devient « blanc » quand il fait chaud (trace de sels)
  • Utilisez de la glace lors des stations d’aide : les récepteurs efficaces se trouvent au niveau : des mains, de la tête, et de l’aines et des aisselles (donc glissez en dans le short et/ou dans la brassière ;-))

kat4

  • Utilisez une ceinture d’hydratation avec des petites gourdes uniquement si vous l’avez déjà testé à l’entrainement (ça peut devenir infernal si ça ne tiens pas bien), et dites vous que les 500ml qui totalisent le contenu des gourdes sera très vite avalé !
  • RALENTISSEZ ou arrêtez vous même aux stations de ravitaillement pour 2 raisons :
    1- être certain de prendre assez de fluide: les verres sont loin d’être rempli, il vous en faudra plusieurs pour boire suffisamment.
    2- Refroidir votre température corporelle quelques instant, et bien vous aspergez d’eau.
    Le vainqueur à Kona en 2015 a marché TOUTES les stations d’aide, ça lui a permis de garder un pace constant (bien sur il ne marchait pas pendant 3 minutes). J’ai moi même pris cette option et j’ai fait de loin mon meilleur classement à vie, à défaut de faire mon meilleur temps vu les conditions climatiques.
bartrolet_1
Bart Rolet est Entraineur chef et fondateur de Bart Coaching et de Swim Smooth Montréal
Entraineur professionnel, certifié Triathlon Canada et Swim Smooth 
Il a déjà participé trois fois aux championnats du monde IronMan, terminant notamment troisième Québécois à Kona en 2015.
Bart partage chaque chaque mois sa passion dans la revue 10-21-42km  Triathlon
Publicités