Bart's Race Reports/Evenements/news

6e IronMan pour Coach Bart: Sub 10 à CedarPoint

English Version here

  • En quelques mots:

    • 6e IronMan
    • 4e en bas de 10h
    • Premiere expérience chez les Professionnel
    • Encore beaucoup de choses apprises:
      pour moi et mes athlètes

      rien de tel que l’expérience sur cette distance.
    • Pire temps de nage:
      Pas de secret,
      le manque d’entrainement se paye cash en natation !
    • PB en vélo (4h58)
    • Organisation hors pair, comme d’habitude sur le circuit Rev3
    • Passer sub 9h30 est un objectif réaliste sur ce parcours, rdv en 2013 !
  • En détail:

Cedar Point est la seul distance IronMan du circuit Rev3 (la rumeur dit que d’autres s’en viennent encore plus proche de Montréal prochainement).

Ayant obtenu les critères pour courir en Pro, c’était l’occasion de me lancer un nouveau défi dans cette catégorie pour bien finir la saison: finir une 4e fois un IronMan en bas de 10h, et ne pas finir dernier Pro. Mais avant tout je voulais vivre l’expérience en participant a cet événement chez les « grands ».
Un second objectif de cette course était d’emmagasiner de l’expérience autant d’un point de vue personnel qu’en tant que Coach.

Le « Prize Money » intéressant pour les 10 premiers ramène 26 Pro chez les hommes, ce qui est plus que la plupart des autres compétitions.

Justement, pour pimenter les choses j’ai du expérimenter une nouvelle planification pour ma préparation, ayant subit une contusion au genoux droit suite a un choc en vélo de montagne, mes longues sorties sont réduites et je ne peux pas enchainer deux jours de suite avec des sports qui impliquent plus les genoux (course et vélo). Ca n’a pas manqué de rendre le tout plus intéressant pour le coach !
Merci Rebecca de Stadium Physio pour les traitements et pour avoir bien diagnostiqué la blessure, c’est très important de savoir le problème avant de continuer a s’entrainer pour un tel événement. (On fait ça pour être en santé et non l’inverse)

Départ de Montréal à 8h du matin, arrivée a CedarPoint, Ohio a 8h pm. Ouf, ça prend de bon podcasts: j’ai fini la journée beaucoup plus cultivé !!

1100km au total, un bon 12h en incluant les pauses pour se rendre 🙂 Mais ça passe bien.

Je logeait chez l’habitant pour une question de budget.

Accueil incroyable, mon hote: « Tap », m’accueille avec ses 2 enfants, a l’école ils ont fait des dessins pour m’encourager avec ses collègues de classe !!

Les dessins d’encouragement des enfants, trop cute !

La nuit est courte: c’est vraiment la tempête dehors, il fait jour tellement il y a d’éclairs !!!

  • Samedi matin:

Grosses vagues, zone d’expo et de transition complètement détruites et sous 3 pouce d’eau 😦 La course du jour, un triathlon Sprint, est annulée, et remplacée par une course à pied. C’est plate mais c’est mieux que rien…

Samedi: le triathlon devient une Course à Pied (Photo de Eric Wynn)

Au « PreRace Meeting » j’apprend surtout que le wetsuit sera interdit pour les Pro, mais autorisé chez les amateurs (eau trop chaude). La plupart de mes concurrents ont des SpeedSuit, qui sont autorisés quand les Wet ne le sont pas. le gain sur un IronMan est supposé être entre 2 et 4mn, mais à 300$, je vais passer mon tour.

Sans WetSuit, sans possibilité de drafter, avec les restes de la tempête de la veille, et avec mon entrainement minime en natation, je sais que je vais avoir un bon handicap à rattraper après la nage. Une chance que j’ai emporté mon one pièce « Kona », on oublie le 2 pièces des Chickens qui créé trop de drag.
Mais j’aurai mon beau casque aero Custom 🙂

La météo se calme en après midi, et j’ai le temps de faire ma routine d’entrainement pré-IronMan.

Le soir j’ai le temps de lire tous les messages d’encouragement reçu, ouahhhh c’est trop génial, merci a tous !!

  • « Race Day »:

Le Demi et le Full ont lieu en meme temps, mais le parking est super grand, et en 2mn je suis a la zone de transition.

La Transition a Cedar Point

J’arrive a l’heure d’ouverture de la zone de transition (5h00), avec mon vélo, il me reste juste a préparer ma zone de transition et a placer la bouffe sur le vélo.

Vélo prêt, et pas de soucis pour trouver mon rack 😀

La zone ferme officiellement a 6h (départ a 6h50), mais comme souvent, ils sont assez « easy going » et les derniers participants quittent la zone pas mal plus tard.

A quelques minutes du départ (Photo Eric Wynn)

Facile à repérer parmi les 26 Pro au départ, le béluga en blanc au milieu 😀

Ou suis-je…

Le départ est assez folklo: environ 100m a faire le dauphin avant de pouvoir nager. Ensuite je me retrouve assez rapidement tout seul.
Nous faisons 2x un triangle, avant de finir par un tout droit.

Pas facile de bien s’orienter et de gérer la direction des vagues et des courants car on change sans cesse de direction.

Finalement l’eau n’est pas si chaude, et commençant le 2e tour, je commence a ressentir le froid, j’ai vraiment hate que ça finisse !

Finalement je termine en 1h17 pour 4100m… mon pire temps a vie, y’a pas de secret, mon millage a été vraiment minimal cette année !

Allez hop, sur le vélo pour aller rattraper quelques concurrents 🙂

Sur le vélo, je dois composer avec quelques problèmes liés a l’hypothermie qui commençait a m’atteindre à la fin de la natation, les jambes sont très dur et mettent beaucoup de temps à se réchauffer, et j’ai une envie de pisser insupportable (en cas d’hypothermie, le corps demande automatiquement a la vessie de se vider, afin de ne pas avoir un liquide a réchauffer pour rien).

La premiere loop se passe relativement bien a 36.5 km/h à part qu’il faut être très concentré pour ne pas perdre son pace a vélo car il y a peu de concurrent pour se pacer ! Le parcours ne comporte pas de difficulté majeur (700m de dénivelé positif) mais comme prévu, le vent se lève sur la deuxième loop, c’est la qu’il faut commencer à vraiment travailler pour faire un bon split.

Au final je gère bien mon énergie, complétant les premiers 90k en 2h27, et les derniers 90k en 2h30.

Analyse Vélo

  • Le Marathon:

la course commence vraiment à ce moment la, les jambes sont la, j’ai décidé de partir sur un pace assez agressif car je suis la pour me tester et aller chercher quelques places au général 🙂
Je vise donc 3h15 au marathon, soit entre 4’35 et 4’40 /km.

Tout se passe très bien, je m’alimente d’abord avec des jujubes, puis après 12k je passe aux gels. Il y  a des ravitaillements environ tous les miles (1,6k).
Au 19e km, j’arrive a une station de ravitaillement, mais les bénévoles sont occupés à autre chose, et je manque mon ravito: pas de gel ni d’eau. J’avais pris un gel 3km plus tôt, et j’etais du pour en reprendre au moins 1/2.  Je continue, en me disant que je peux bien gérer 1 mile de plus… grosse erreur, je sens tout de suite ce feeling caractéristique de l’hypoglycémie… mon pace n’en fini pas de chuter, je capote, 10mn plus tard j’arrive enfin au ravitaillement suivant ou j’englouti les meilleurs gels de ma vie !!
Les km suivant sont très pénibles, mais petit a petit je refais surface, chaque mile est un peut plus rapide que le précédent, il faudra attendre le 36k pour que je retrouve vraiment mon allure et en profite pour dépasser deux autres Pro. En vue du final j’accélère franchement pour faire les 2k les plus vites de mon Marathon.

Analyse du Marathon.

Belle erreur de ma part donc, pour avoir surestimé mes réserves alors que je sentais deja un manque d’énergie arriver. J’aurai du m’arrêter à la station, perdre 15 secondes pour récupérer un gel plutôt que de perdre 15 minutes au final…

Je termine le marathon en 3h30, et le IronMan complet en 9h50.

Résultat final

  • Conclusion:

Je termine 18e Pro, c’était toute une expérience et j’ai encore énormément appris.

Du coté performance, je sais que je peux retrancher encore 30mn a mon temps et passer sous la barre des 9h30. (ok, avec un wetsuit :D)

Photo Finish gratuite offerte par Rev3

Épilogue: le dernier participant à traverser la ligne a terminé a 2h30 du matin. Vétérante de l’armée, survivante du Cancer, Sean et l’équipe Rev3 ainsi que les partenaires sont resté jusqu’au bout pour lui offrir le finish qu’elle méritait ( feux d’artifices, musique, party !!)

Le lendemain matin un Brunch était organisé par Rev3 a l’occasion de la cérémonie de remise des prix:
Frank, cette cours est faite pour toi, encore mieux qu’au Crescendo le déjeuner 😀

Rien te tel pour refaire des forces avant de reprendre la route à midi, histoire de rentrer avant minuit a Montréal 🙂

Merci encore pour tous vos encouragements, ça fait vraiment la différence quand on est loin et tout seul pour ce genre d’événement. Merci Coincoin pour ta belle roue pleine, mais si j’ai pas osé l’utiliser au dernier moment ! Merci Yannick de Momentum pour le support technique.

Note: C’était la dernière course de mon vélo, hésitez pas a me contacter si vous cherchez une belle machine et que vous faites autour de 6′ 🙂

Publicités

5 réflexions sur “6e IronMan pour Coach Bart: Sub 10 à CedarPoint

  1. Pingback: Coach Bart sub10 @ Rev3 Cedar Point (Full Rev) « Bart Coaching

  2. Pingback: 6e IronMan pour Coach Bart: Sub 10 à CedarPoint « Bart Coaching | Courir.org

  3. Pingback: Coach Bart | BartCoaching

  4. Pingback: Race Report: Rev3 CedarPoint IronMan | BartCoaching

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s