Evenements/Materiel

Testé en Compétition: Garneau Vorttice et Mavic Cosmic SL

   

  • Compétition: IronMan 70.3 Tremblant
    Date : 24 Juin 2012
    Parcours: 90km, 1000m de dénivelé
    Vélo: Kestrel 4000 Pro – SRam Red
  • Éléments testés:
    – Casque: Louis Garneau Vorttice « Black Knight » + Visière site officiel
    – Roues: Mavic Cosmic Carbone SL site officiel

Garneau Vorttice

Le casque aero est un des éléments les plus intéressant par rapport a l’investissement $$ pour les triathletes performant et capable de maintenir la position aero la plupart du temps.

– Le look est vraiment hot, surtout avec cette nouvelle teinte « Black Night »
On a beau dire, le style fait partie des considération quand on achète du matériel 🙂

– Les aérations fonctionnent très bien ! Malgré la couleur noir, je n’ai pas souffert du tout de la chaleur (et le soleil tapait fort dimanche),. On sent même l’air passer et rafraichir dans le casque !

Le fit
J’avais les oreilles un peut plus a l’étroit dans le casque de taille M par rapport au Rocket même taille).
Le serrage rapide peut se perdre au fond du casque si on l’enfile trop vite, il faut donc faire attention en transition: Garneau pourrait améliorer cet aspect.
Avec la queue « rabotée » on ressent effectivement moins la drag quand on tourne la tête, et en plus ça rentre pas mal mieux dans le sac de transition 🙂
Autour des oreilles, les « volets » sont flexibles, permettant de mettre et enlever le casque sans risquer de le craquer comme cela pouvait se produire sur le Rocket.

Comme tous casques aero, il est un peut plus pesant qu’un casque classique, mais je ne l’ai vraiment pas ressenti une fois en position.

La visière
Je n’avais jamais roulé avec une visière, et je dois dire que c’était plutôt cool: souvent le lunettes ne fittent pas super car il y a toujours le bord qui gène pour regarder devant quand on a une position agressive, ou alors elles bougent et ont tendance a glisser sur mon nez.
La visière est bien ventilée, zéro buée après la natation.
Aspect très pratique: on peut la lever « on the fly », super utile si vous voulez vous asperger le visage, ou bien lors des transitions pour mettre et enlever le casque plus facilement.

Performance

Je ne vais pas rentrer dans les détails  techniques et évolutions apportées sur ce casque, mais Garneau, toujours innovateur dans le monde des casques aero a apporté de nombreuses solutions
(effet balle de golf, Générateur de Vortex,…),qui en font un des plus performant du marché.

  

Les Roues Mavic Cosmic Carbone SL

Mon set habituel était le HED Jet 9 en arrière et 6 en avant, plus de profil et nouvelle jante plus large, donc pas mal plus aero en théorie.

J’ai monté des Michelin ProRace dessus, flambant neuf: pas top pour un jour de course, les pneus étant un peut plus performant avec un peut d’usure. (mais c’est toujours mieux qu’un pneu fendu… cf CR Rev3 Quassy)

  • Le look

Un peut moins agressif qu’avec des roues  profilées de plus de 80mm, mais la police utilisée par Mavic pour le « Cosmic » est pas mal hot 🙂

  • Le feeling et le son sont très agréable, les roues sont très dynamiques et bien rigides, assez appréciable notamment dans la cote de l’Assomption et sur Duplessis (et quand on pèse plus de 185 Lbs).

Sur un tel parcours, avec 1000m de dénivelé cela peut en fin de compte bien compenser le manque de profil par rapport a des roues de 80mm mais un peut moins rigides.


Carte et profil du parcours officiel  (enregistrés avec ma garmin  910 pendant la course ; il manque juste les premiers 1500m car j ai oublie de prendre mon split de départ)

  • L’avantage de ce type profil, c’est qu’on peut les utiliser pas mal sur tout type de parcours, même si c’est venteux ou très coteux. Pour les compétition de triathlon aussi bien que de route.

Au Québec on retrouve souvent ce type de parcours, vallonné, mais pas trop, et certaines régions sont bien venteuse comme la Rive sud et Montérégie.
De plus les Cosmic sont réputées pour leur solidité (Frank A. Certified) , donc on peut les utiliser aussi bien a l’entrainement qu’en compétition (ce qui est quand même important vu qu’on passe pas mal plus de temps a l’entrainement qu’en compé ;))

Conclusion

Avec ce setup, je fais un temps et classement vélo au dessus de mes espérance considérant mon niveau d’entrainement.

Résultat sur la portion Vélo (90km):
2h23, 38km/h
2/213 de ma catégorie (à 3 secondes du premier, damn it !),
17/1750 au général

Le casque a vraiment fait la job: il a su se faire oublier sur ma tête, et la visière m’a enlevé un irritant habituel (les lunettes qui fittent jamais bien) en plus de m’ajouter plus d’aérodynamisme et de me simplifier la vie en T1 (une paire de lunette en moins a mettre) 🙂

Il reste plus qu’a ajouter un petit Poulet sur le casque pour gagner 3 secondes et ça sera parfait 🙂

Publicités

3 réflexions sur “Testé en Compétition: Garneau Vorttice et Mavic Cosmic SL

  1. Pingback: Testé en Compétition: Garneau Vorttice et Mavic Cosmic SL | Triathlon+

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s